FootballSport

FRANCE-ALLEMAGNE: LES SIX SITUATIONS D’ARBITRAGE DÉFAVORABLES AUX BLEUS

Plusieurs décisions arbitrales ont tourné en défaveur de l’équipe de France mardi face à l’Allemagne (1-0). Certaines de manière justifiées, d’autres beaucoup plus contestables.

Le pied de Kimmich dans le visage de Hernandez

Averti très tôt pour une faute sur Lucas Hernandez (7e), Joshua Kimmich a frôlé le rouge juste avant la mi-temps. Titularisé dans le couloir droit, le joueur du Bayern Munich a disputé de nombreux duels accrochés avec son partenaire en club. Ce fut le cas à la 40e minute à la réception d’un long ballon. A la lutte avec le latéral gauche français, Kimmich a asséné un coup de pied dans le visage du Français dans sa chute. La star du Bayern Munich a juré que son geste n’était pas intentionnel auprès de l’arbitre, qui a accepté sa défense en accordant seulement un coup franc aux Bleus.

>> Euro: les infos en direct

Le pied de Kimmich dans le visage de Hernandez
Le pied de Kimmich dans le visage de Hernandez © Capture

L’agression de Gosens sur Pavard

Carlos del Cerro Grande, arbitre espagnol de la rencontre, est aussi resté de marbre sur une autre intervention allemande, très limite. A la réception d’un centre au deuxième poteau, Robin Gosens a en effet percuté de plein fouet le visage de Benjamin Pavard qui venait de dégager le ballon devant lui. Son saut, absolument pas maîtrisé, cuisse et fesse en avant, a projeté le latéral droit au sol sur son visage a violemment heurté. Il a même confié avoir été « KO 10 à 15 secondes ». Ni le regard hagard du Français, ni l’intervention assez longues de soigneurs français n’ont convaincu l’arbitre de s’intéresser à la dangerosité du geste du joueur allemand. Celui-ci s’en tiré sans aucune sanction alors que le jaune semblait le strict minimum.

« Il saute le genou en avant, à hauteur de la tempe du visage de Pavard, s’est étouffé Jean-Michel Larqué. En sachant pertinemment qu’il n’aura pas le ballon, que ce qu’il fait est dangereux. Et l’arbitre qui doit veiller à l’intégrité physique des joueurs, se penche alors que Pavard est KO. Mais il n’y a pas eu de carton ni rien du tout. Je veux bien qu’il y ait la VAR aujourd’hui et que 95% des décisions importantes soient prises avec la VAR… Les arbitres sur le terrain ne servent plus à rien. »

L'agression de Gosens sur Pavard
L’agression de Gosens sur Pavard © Capture

Le but refusé pour Mbappé

Si le VAR n’a pas appelé l’arbitre de terrain pour l’agression de Gosens, il l’a en revanche averti, à juste titre, du hors-jeu de Kylian Mbappé (66e) juste avant le but magnifique de l’attaquant du PSG. Ce dernier était bien un peu en avance au moment la passe de Pogba.

Un penalty non sifflé sur Mbappé

Quelques instants après son but refusé, Kylian Mbappé a signé une accélération redoutable. Loin derrière Mats Hummels après une longue passe de Paul Pogba, l’attaquant a déposé le défenseur allemand avant de se saisir du ballon dans la surface adverse. Dans un geste déséspéré, ce dernier l’a taclé, semblant emporter le joueur avec le ballon. A vitesse réelle, la faute paraissait évidente mais l’arbitre n’a jamais regardé la vidéo. Il a mimé à plusieurs reprises le signe du ballon en direction des joueurs français pour juger l’intervention licite de Hummels. L’arbitre n’a jamais arrêté le jeu pour s’en assurer et semble donc avoir calqué sa décision sur celles du ses assistants vidéo, basés à Nyon (Suisse).

Le but refusé pour Benzema

Karim Benzema pensait bien avoir enfin dégrippé son compteur en sélection suite à son grand retour (86e). Mais là encore, son espoir a été douché par l’intervention justifiée du VAR qui a repéré une position de hors-jeu de Kylian Mbappé – passeur décisif – sur la passe de Paul Pogba.

Huit minutes de temps additionnel

Le corps arbitral a fait durer le plaisir en accordant six minutes de temps additionnel, alors que M.del Cerro Grande n’a, donc, jamais eu recours au VAR. La durée peut s’expliquer par la blessure de Benjamin Pavard. Mais il a encore étendu le match de deux minutes supplémentaires après l’intervention des médecins auprès d’Adrien Rabiot après le temps réglementaire. Son remplacement par Ousmane Dembélé a participé à rajouter du temps du jeu. Le match s’est finalement conclu après 98 minutes de jeu.

Rüdiger mordant Pogba
Rüdiger mordant Pogba © @Capture

SUR LE MÊME SUJET

  • France-Allemagne: Hummels accuse le coup après son but contre son camp
  • France-Allemagne: les Bleus marquent les esprits de la presse européenne
  • Equipe de France: le match XXL de Pogba contre l’Allemagne

En bonus track, la morsure de Rüdiger

Ce n’est pas une décision arbitrale puisque ce geste a échappé au trio sur le terrain, mais aussi à l’assistance-vidéo. Paul Pogba s’est pourtant plaint auprès de l’arbitre de touche du comportement étrange d’Antonio Rüdiger à son égard. Le défenseur allemand – qui avait promis de « jouer sale » – a tenté de lui mordre le dos après l’avoir serré de très près. C’est finalement Pogba qui s’est fait rappeler à l’ordre après avoir demandé à l’assistant de bien faire attention au comportement du joueur de Chelsea.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
fr_FRFrançais