Uncategorized

Les conséquences des 22 compagnies de transport de suspendues au Cameroun

Suspendu d’activité sur le traffic inter-urbain , ces 22 compagnies subissent la bienveillance du ministre des Transports. C’est le 4 mai dernier que, Jean Ernest Ngallé Bibehé Massena officialise le communiqué. Ainsi il applique : « leurs activités en dehors des points de chargement agréés, et sans les autorisations requises ».
Le reproche du membre du gouvernement est leurs exercices illégaux. Alors que ces compagnies de transport impliquées desservent en pratique toutes les régions du Cameroun. Exception faite des trois régions septentrionales du pays. Autrefois transporteur favoris des populations jusqu’à une certaine époque, Garanti Express n’échappe pas au scanner du ministre.
En conséquence on peut s’attendre à plus de sécurité avec une réduction du nombre de bus sur le traffic Mais, la saturation des voyageurs dans les compagnies en règle. L’efficacité de cette décision devrait se vérifier les jours à venir. Cette décision est-elle prometteuse ? ou engendrerait-elle d’autre situation plus Caucase auprès des voyageurs.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
fr_FRFrançais